vendredi 4 juin 2021

Petit catéchisme pour Bien Penser

C'est la saison du Bac. Le moment de réviser sa Philo ! 

Y'a pas de Vérité, chacun la sienne. 

Enfin, y'a pas de Vérité… en Philo. Parce que, pour tout le reste, il faut bien apprendre et réciter son petit catéchisme. 

Bien Penser Sanitaire

Les masques, ça ne sert à rien. Les masques, c'est indispensable. 

Le virus ne mute pas. Nous sommes menacés par d'innombrables variants. 

L'hydroxychloroquine, c'est très dangereux. Le vaccin, c'est absolument sans danger. 

Le Remdesivir est une solution prometteuse. C'est pour cela que le grand Yazdan Yazdanpanah en a administré au tout 1er patient Covid en France, qui a décédé en quelques jours. 

L'Ivermectine ? Une étude in-vitro a montré qu'elle n'est pas efficace. Arrêtons de croire aux potions magiques. D'ailleurs, le fabriquant, Merck, déconseille l'Ivermectine contre le COVID. 

Merck investit dans la recherche pour de nouveaux médicaments contre le COVID. 

Raoult, Perronne, Henrion-Caude, Fouché, Wonner, Guérin et son collectif de médecins, Maudrux, Montagnier, Toubiana, Toussaint, Harvey Risch, et tous les autres, c'est une petite poignée d'imbéciles et/ou des menteurs. 

Heureusement la communauté scientifique (Deray, Lacombe, Nathan et Pascal Cohen) démonte leurs sornettes. A prendre autant de risques, ils méritent bien la Légion d'Honneur. 

Grâce au vaccin, l'épidémie régresse. Comme l'an dernier. Enfin, presque. 

Bien Penser Sociétal

Les races ça n'existe pas. Black Lives Matters. 

L'immigration est une chance pour la France. S'il y a des problèmes dans les "banlieues/cités/quartiers" à forte population immigrée, c'est entièrement à cause : de la colonisation, des français racistes, et de l'Etat qui ne donne pas assez d'argent. 

Le genre, c'est une construction sociale. Il faut protéger les femmes vis à vis des hommes, qui sont violents, obsédés et dominateurs. 


L'Islam ; L'Ecologie ; La Politique ; L'Histoire. Y'en a des pages et des pages !

Heureusement, avec FranceInfo, Europe 1, BFM, Le Monde, L'Obs, et tous les autres, vous apprendrez tout ça, sans même vous en apercevoir. 

mercredi 31 mars 2021

La bibliothèque de Tata Georgette

 Le mois dernier, Tata Georgette est morte. 

Elle avait 96 ans, une santé en béton armé, la vieille vache. Elle a eu sa 1ère dose d'AstraZeneca, elle est morte 4 jours plus tard. "Aucun lien" il a dit, le médecin de l'EHPAD. 

Ils l'ont classé décès Covid. C'est bien normal après tout : y'aurait pas eu le Covid, elle aurait pas été vaccinée. 

Bref. Comme elle était vieille fille, avec ma cousine Laura on est les seuls héritiers. Alors on est allé faire le ménage dans ses affaires, tous les deux. 

Laura, faut que je vous dise, elle est vraiment "en pointe" : Parisienne, fan de Hidalgo, fan de Biden, woke, vegan, et tout et tout. Quand elle a vu la bibliothèque, elle a dit "je m'en occupe". Et elle a commencé à trier : 

Agatha Christie : "10 petits n..." Syncope. Poubelle. 

Jules Verne : "Un capitaine de 15 ans". 2ème syncope. Poubelle. 

Voltaire : "Le fanatisme ou Mahomet le prophète". 3ème syncope. Poubelle. 

Shakespeare : "Le marchand de Venise".  Antisémite. Poubelle. 

Molière : "Les précieuses ridicules" et "Les femmes savantes". Gros sexiste. Poubelle. 

Molière encore : "Le médecin malgré lui" et "Le malade imaginaire". Non mais, faut respecter la Science Médicale. Poubelle. 

Corneille : "Le Cid". Islamophobe ! Poubelle. 

Corneille : "Horace". Féminicide ! Poubelle. 

Corneille : "Polyeucte". Un intégriste hystérique, ça va pas la tête ? Poubelle. 

Anouilh : "Antigone". Encore une intégriste hystérique, c'est une manie ?! Poubelle. 

Hugo : "Notre-Dame de Paris". Pauvre Quasimodo. Vision très anti-inclusive. Poubelle. 

Bossuet : "Histoire des variations des Églises protestantes". Et puis quoi encore. Poubelle. 

Jules Romain : "Knock". Gloups. Poubelle. 

Harriet Stowe : "La case de l'Oncle Tom". Appropriation culturelle. Poubelle. 

Hergé : "Tintin au Congo". Colonialiste. Poubelle. 

Collection complète des "Martine", édition 1965. Non mais regarde-moi ça, René ! Rétrograde, sexiste. Poubelle. 

Daniel Defoe : "Robinson Crusoé". Le privilège blanc jusque sur une île déserte. Beurk. Poubelle. 

Ginette Mathiot : "Je sais cuisiner". Lapin à la moutarde et blanquette de veau ? Criminelle. Poubelle. 

Soljenitsyne : "L'Archipel du Goulag". Facho. Poubelle. 

Georges Orwell : "1984". Ah ouais, le film est pas mal. Il était pas un peu réac, ce gars-là ? Poubelle. 

Aldous Huxley : "Le meilleur des mondes". Mmmmmmm. Visionnaire, y'a pas à dire. De toute façon, qui le lira ? Poubelle. 

Ray Bradbury : "Fahrenheit 451". Ah, ouais. Mmmm. Brûler les livres au lance-flamme… Bonjour le bilan carbone. Nous on met tout dans le sac jaune, hein René ? Poubelle. 

Régine Pernoud : "La femme au temps des Cathédrales". C'est quoi, ça ? En plein obscurantisme, ça doit pas être triste. Tiens, je le garde, je vais jeter un œil. 


Et voilà. Bibliothèque vidée. On va pouvoir rendre la chambre. Ouf. 

Adieu, Tata Georgette. 

dimanche 13 décembre 2020

Ecole de la République obligatoire : les grands ancêtres

 Salut Jean-Jacques !

Alors comme ça, Macron veut lutter contre les séparatismes. Du coup, tous les gamins, à l'Ecole de la République, dès 3 ans ! Allez, les moutards, on va vous déradicaliser en vous changeant les couches. 

Ah, ça rigole pas ! 


Tiens, je t'ai préparé une petite galerie de portraits, des grands ancêtres qui ont envoyé de force les gamins à l'Ecole de la République. En Marche, Une Deuze, Une Deuze ! 


1) Les valeureux Pionniers du bon papa Staline. 

Obligatoire à partir de 10 ans. 


(quoi, 10 ans ? quels petits joueurs, ces russes !)






2) Les charmants petits bambini de la Balilla, avec ce bon vieux Benito ! 
L'avenir de La République (italienne) En Marche ! 

Obligatoire à partir de 8 ans. 






3) Et bien sûr, ce bon vieil Adolf, avec sa loi de 1938 : école obligatoire à partir de 6 ans, interdiction de faire l'école à la maison. 
 
Le modèle Allemand, c'est ça Mr Macron ? 










"Arracher les enfants à l'oppression de la famille, à l'endoctrinement de la religion, garantir l'égalité des chances". Je crois que Macron peut récupérer des discours déjà tout faits, dans les livres d'Histoire. 

Mais si par hasard il ouvre ces livres d'Histoire, il découvrira que ça ne s'est pas très bien terminé… 

mercredi 11 novembre 2020

Adresse aux Français du 29 octobre - ce qu'il aurait fallu dire

Françaises, Français,

Mes chers compatriotes,

Nous devons nous rendre à l'évidence : avec l'automne, l'épidémie a repris, vigoureusement. 
Cependant, cette vigueur n'est pas comparable avec celle du printemps dernier. 
D'autre part, ce n'est plus un nouveau virus : nous le connaissons mieux, nous avons les tests, les masques, nous avons beaucoup progressé sur les soins. 


Nous savons que quoi que nous fassions, il n'y aura pas plus de 6000 patients en réanimation à la mi-novembre. 


Nous savons que cette maladie, si elle est correctement traitée, n'est à risque que pour une fraction de la population : des personnes âgées et déjà gravement malades. 



Nous devons donc : être en capacité de soigner les malades, et protéger les personnes à risque. 

Aussi, plutôt que de confiner à nouveau l'ensemble de la population, décision lourde de conséquences tant pour les libertés individuelles, que pour l'économie, et même pour notre santé physique et mentale à tous, j'ai demandé à mon gouvernement de lancer en urgence 2 chantiers : 

1) Augmenter fortement et durablement le nombre de lits de réanimations. Ainsi, bien évidemment, que le personnel et le matériel correspondants. 
Nous devons arriver à une capacité de 7000 lits à fin novembre, et 9000 lits à fin décembre. Des moyens financiers non limités vont être mis à disposition. Je compte sur l'esprit de débrouille bien connu de nos compatriotes pour rendre possible ce qui est nécessaire. Je veillerai personnellement à ce que, dans cette opération, l'Administration soit une aide et non un frein. 
La victoire de la Marne fut aussi gagnée grâce aux taxis parisiens ! 

2) Protéger les personnes à risque. 
Un protocole est en cours de définition, pour les EHPAD, les maisons de retraites, les transports en commun, les magasins. 
Ce protocole demandera un effort collectif. Et si nous gagnons cette bataille, nous savons que le nombre de décès chutera dans des proportions considérables. 
Mais il ne s'agit pas non plus de mettre "sous cloche" des personnes qui ne le souhaitent pas : nous respecterons le droit à vieillir dans la dignité. 


Enfin, sans être personnellement convaincu de l'efficacité du traitement préconisé par le Pr. Raoult, il est clair désormais que ce traitement ne présente aucun risque. 
Aussi, comme de très nombreux pays dans le monde - comme par exemple chez nos voisins allemands - ce traitement va être à nouveau autorisé à la prescription, dans les hôpitaux comme chez les médecins de ville. 
Et j'ai demandé aux responsables du projet Discovery de reprendre immédiatement les tests comparatifs avec ce traitement, afin de savoir d'ici quelques mois s'il est opportun de le préconiser plus largement. 

Nous sommes la France. Je compte sur chacun d’entre vous, je serai là, nous serons là, et nous y arriverons tous ensemble. 

Vive la République.
Vive la France.

Eh ! Jean-Jacques ! T'as lu ça ? J'ai bien assuré, hein ? Peut-être que Macron il pourrait m'embaucher comme nègre pour ses prochains discours ? 
Bon après, faire le nègre chez Macron… Si faut faire la tantouze en bas résille et tortiller du cul pour exciter Brigitte, ah non merci ! 

mercredi 28 octobre 2020

Un plein cageot de pommes pourries

Salut Jean-Jacques ! 


Tu sais, avec la libération de Sophie « Maryam » Petronin, l’otage convertie à l’Islam, on a tous l’impression de s’être fait refiler une pomme bien pourrie.

Mais, attend la meilleure ! Avant de l’échanger contre les 200 djihadistes (et les 10 millions d’euros), les gars de la DGSE ont eu une semaine pour mitonner un coup pendable, en préparant eux aussi à Iyad Gali (c'est l’émir local), leur propre cageot de pommes pourries. Je t’explique :

Ils ont rencontré séparément chacun des 204 djihadistes. A un certain nombre d’entre eux, ils ont fait apprendre par cœur le code d’un compte bancaire en Suisse. Sur chacun de ces comptes, il y a un montant inconnu : 10.000 euros, 100.000 euros, voire un gros lot à 500.000 euros. Le gars ne sait pas le montant de son compte, mais il sait que s’il y accède, il a le pognon. Certains ont même reçus les numéros de plusieurs comptes.

Maintenant, que peut-il se passer ? 

Certains vont évidemment se dépêcher d’aller

tout déballer à l’émir. Mais comment savoir qu’ils ont tout déballé ? Gros risque qu’ils se fassent cuisiner. Voire torturer. Pour éviter ça, ils pourraient être tentés de l’assassiner. Il se dit même que celui qui l’assassinerait aurait droit à une petite prime.


Hein ? Comment je le sais, et pourquoi j’en parle ? Ils m’ont dit que ça marcherait bien mieux si l’enfoiré de gourou était au courant. Alors voilà.


Salam aleykoum les gars, et bon appétit !

samedi 17 octobre 2020

Devinette

 - C'est une chose ? 

- Non

- C'est un homme ?

- Oui

- Vivant ? 

- Non

- Il a vécu il y a longtemps ? 

- Oui

- En Europe ? 

- Non

- En Asie ? 

- Euh… mouais

- Au Moyen-Orient alors ? 

- Oui

- Ah... Il était antisémite ?

- Oui

- Polygame ?

- Oui

- Esclavagiste ? 

- Oui

- Pédophile ? 

- Oui

- Grand buveur de pisse de chameau ? 

- Oui

- Il a fondé une secte guerrière ? 

- Oui

- Bon, ben j'ai trouvé. 

- Oui

samedi 4 juillet 2020

Rétrospective COVID - Et si...

Salut Jean-Jacques ! 

I had a dream... 
Assied-toi bien confortablement sur ton canapé. Ferme les yeux. Imagine :
En 2017, c'est Marine Le Pen qui a été élue Présidente de la République. 
Et en ce 4 juillet 2020, voilà l'article que fait Le Monde (ou Libé, ou Le Figaro, ou Le Point, ou Paris-Match - tu choisis) pour faire un bilan sur la crise COVID-19. 


Chronique d'une catastrophe annoncée

Les auditions se succèdent, et l'incompétence du gouvernement Le Pen dans la gestion de cette crise s'étale aux yeux de tous.
Pour reprendre le titre du livre-témoignage du Professeur Perronne, devenu un best-seller : "Y a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise ?"

Les résultats sont là :
Un désastre économique : un impact sur le PIB de 12%, une estimation fourchette basse de 250 Milliards d'Euros, une explosion de la dette publique. Une catastrophe économique comparable à celle de la 2ème guerre mondiale. Et une deuxième vague sociale attendue pour la rentrée, avec des faillites en cascade - Air France et Airbus annoncent déjà la couleur.

Et pour quel résultat ? Un désastre sanitaire.
Au moins 30.000 décès : en nombre brut, comme en pourcentage de la population, la France caracole en tête du hit-parade mondial - précédée de peu par les autres gouvernements populistes d'Europe : le Royaume-Uni de Boris Johnson, et l'Italie de Matteo Salvini.
A des lieux de la gestion exemplaire du voisin allemand.

L'impréparation a été totale : pas de tests, pas de masques. On se souviendra des excuses pitoyables de Nicolas Dupont-Aignan, le ministre de la Santé, sur le thème "J'avais tout anticipé, mais je n'étais pas au courant".
Les hôpitaux débordés, alors que les cliniques restaient vides. La médecine de ville mise sur la touche.

On se souviendra du confinement total imposé à la population - violation incroyable des libertés publiques, qui en dit long sur la tentation dictatoriale inhérente à ce parti.
On se souviendra des règles ubuesques inventées à cette occasion : auto-autorisation, flicage odieux sur les plages et dans des forêts désertes, alors que les Parisiens devaient s'entasser dans le métro.

On se souviendra des boulettes à répétition du porte-parole du gouvernement, Mr Dieudonné ("La meuf is dead"), affirmant que les enseignants n'étaient pas au travail, ou qu'il ne savait pas mettre un masque.

Une décision restera incompréhensible : l'interdiction faite aux médecins de pouvoir prescrire l'hydroxychloroquine. Un médicament bon marché et sans risque, testé et recommandé par le Professeur Raoult, une des sommités médicales de notre pays. Interdiction qui a fait de nous la risée de l'Afrique et de l'Asie. Au prétexte d'attendre les résultats du test Discovery, dont - 2 mois après la vague épidémiologique - on se demande s'ils sortiront un jour.
Ou serait-ce, comme l'a laissé entendre Mme Le Pen, parce que son Premier Ministre, Robert Ménard, "gérait son risque pénal" ?... On n'ose le croire.

Quoi qu'il en soit, les Français ne s'y sont pas trompés, et Marine Le Pen est au plus bas dans les sondages, avec moins de 10% d'opinions très favorable. La sanction des municipales a été implacable : le parti du gouvernement n'a obtenu aucune grande ville. En attendant de possibles condamnations pénales.
Et l'opinion est unanime : Vivement 2022, que ces élections malheureuses de 2017 ne soient plus qu'un mauvais souvenir, et que le pays puisse repartir du bon pied.


Eh Jean-Jacques, c'est bon, réveille-toi ! Le cauchemar est fini !
C'est Macron qui a été élu en 2017 ! Le champion du monde ! Tout va bien ! 

samedi 30 mai 2020

Nouvelle étude pour le Lancet

Abstract

Notre start-up, "Néant-Cube", spécialisée en analyse de données médicales, vient de publier en preprint sur Blogger une étude rétrospective sur la COVID-19, avec les données de 99.999 patients venant de 195,7 hôpitaux du monde entier.

Une segmentation en 3 sous-ensembles a été réalisée, ces sous-ensembles ont ensuite été ré-étalonnés et normés sur la base de critères hautement scientifiques : sexe, âge, comorbidités, boisson préférée, religion.

Le seul traitement qui atteigne 100% de ses objectifs est le traitement Veran, à base de Rivotril.

Introduction

Depuis décembre 2019, une épidémie au COVID-19 fait des ravages dans la presse mondiale ainsi que sur les marchés financiers. Un remède à base de HCQ a été proposé par des médecins chinois d'abord, puis par le Pr. Raoult à l'IHU Méditerranée.
Une étude rétrospective à grande échelle, par [MEHRA et al.] a été publiée dans le Lancet.
A l'aide de notre solution technologique mettant en oeuvre des GigaFlops et des PetaBytes, ainsi que notre réseau international d'hôpitaux, nous avons été en mesure de produire une étude complémentaire, que l'on peut qualifier de double aveugle car : 1) elle double l'étude de MEHRA, et 2) elle est tout aussi aveugle.

Pour respecter nos engagements stricts de confidentialité, ainsi que la compliance GDPR, nous ne fournirons ni les données brutes, ni les noms des hôpitaux partenaires, ni le détail de nos outils d'analyse. Ce procédé a l'avantage inestimable de rendre notre étude irréfutable (au sens de Karl Popper).
Nous préciserons simplement que notre méthodologie fait un usage intensif de la fonction "valeur cible" de Microsoft Excel (merci à Bill et à Mélissa pour la licence gratuite).

Il est donc inutile de disserter plus avant, il nous suffira de produire les résultats finaux, ci-après.
Les esprits chagrins pourront consulter les tables détaillées, en annexe.

Findings

- Traitement "Veran" (1 injection de Rivotril) : ratio décès/cas = 100%
- Traitement "Standard of care" (nada) : Ratio décès/cas in range [11%-15%].
- Traitement "Raoult" (HCQ 800mg+AZM) : Ratio décès/cas < 3%

Conclusion

Nous recommandons le traitement "Veran", le seul qui atteigne son objectif à 100%.
Mais comme l'OMS ne lit pas les conclusions des études rétrospectives publiées dans le Lancet, notre recommandation ne présente aucun intérêt.

Acknowledgments

Nous souhaitons remercier vivement le Dr Sapan Desai, qui fut une source d'inspiration permanente à nos travaux. Et transmettez nos meilleurs souvenirs à Miss Anderson !

Compliance with ethical standards

Les auteurs déclarent n'avoir aucun conflit d'intérêt (aucune action chez Sanofi ou Gilead).

References

MEHRA, DESAI, RUSCHITZKA, PATEL - Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19: a multinational registry analysis

ELLIS - A health data firm making extraordinary claims about its data

WATSON and 100+ reknown scientists - An open letter to Mehra et al and The Lancet

Appendix A - Data

Table A - Traitement Raoult :

Table B - Traitement "Standard of care" (aucun traitement) :


Table C - Traitement Veran :



Appendix B

Nous cherchons d'urgence :
1) Un infectiologue célèbre, pour co-signer le papier moyennant rétribution (Mme Karine Latombe a été pressentie, mais n'a pas encore donné sa réponse)
2) Un stagiaire spécialiste en Big Data, pour finaliser les feuilles Excel
3) Une Directrice Commerciale (envoyer photos face, profil et dos)
4) Un webmaster - parfaite maîtrise de la création de profils LinkedIn

Contacter Gégé, au bar des pêcheurs à Fréjus, qui transmettra.

Mise à jour du 10/06

Suite à la demande instante de dizaines de scientifiques du monde entier, nous avons pris 2 décisions :

1. Publier nos sources : c'est https://www.worldometers.info/coronavirus/ (ah ah ah, c'était pas bien compliqué à trouver).

2. Fournir les données brutes, et corriger un certain nombre de nos données :

Table A - Traitement Raoult (ou assimilé) :



Table B - Traitement "Standard of care" (aucun traitement) :



Table C - Traitement Veran :



Malheureusement, pour ce segment Rivotril, les données brutes restent strictement confidentielles, voire Secret Défense. Pour les obtenir, merci de vous adresser directement à Mr Olivier Veran.

Conclusion

Notre conclusion reste inchangée : le seul traitement à atteindre 100% de ses objectifs, c'est bien sûr le traitement Veran !